Derniers résultats: Trail du Taillan

Dernières photos: La Martillacaise

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Je fonctionne beacoup à l'affect !

Ce mois d'avril aura été pour moi le mois des rallyes automobiles. Entendez par là que j'ai fait pas mal de kilomètres en déplacement. J'ai commencé à Cheverny par le traditionnel marathon. Et cette année, le week-end s'est pas mal étoffé avec deux

épreuves natures qui se sont rajoutées : un 31 et un 64 km. Cela a permis d'acceuillir du coup plus de 5000 participants en tout mais cela s'est étalé sur deux jours entiers, tout le samedi et tout le dimanche. Les parcours proposés sont vraiment de toute beauté

là-bas et même si c'est pas hyper technique ou hyper dur, cela reste tout de même magique pour les amoureux de trail. Ensuite je suis allé faire un tour du côté d'Arpajon sur Cere, non loin de Salers d'où je rentre à l'instant. C'est le club des présidents Jean-

Claude Pouget et Serge Pons. Le grand club du Cantal qui organise donc les foulées arpajonnaises et qui, comme son nom ne l'indique pas forcément, sont des trails... Il y a eu près de 1000 coureurs en tout et si les épreuves ne sont peut-être pas aussi difficiles

que celles de l'UTPMA ou même de la Pastourelle donc qui se déroulent non loin, il y a de quoi faire et se faire plaisir. J'aime bien revenir dans le Cantal dès que l'occasion se présente. J'aime bien cet accueil chaleureux et aussi savoir que tout se passera

bien, que tout sera bien orchestré. 

Ensuite c'était le week-end de Pâques et je me suis rendu à Listrac pour la traditionnelle Tournée des Cuviers. C'est l'une des plus vieilles épreuves de Gironde et si aujourd'hui l'organisateur n'est autre que Philippe Trives, on

n'oublie pas pour autant les anciens que sont les époux Raymond qui passent toujours dire bonjour et qui ne sont jamais très loin. C'est une grande famille par là-bas et on a pu retrouver Thierry Guibault comme sympathique parrain. C'est vraiment une épreuve

bien rôdée qui regroupe désormais énomément de monde. 

J'étais le lendemain du côté de Cap Breton avec les 10 miles. D'habitude c'est Michel Jazy qui en est le parrain car il habite sur place mais cette fois, il n'a pas pu se libérer et c'est donc Philippe Rémond

qui s'est prêté au jeu. C'est le directeur du CERS (centre de rééducation sportive) qui est à la tête de l'épreuve. Cela nous garantit toujours un très gros niveau au départ et avec Freddy Guimard comme grand vainqueur, on reste dans la tradition. Il y avait 1500

coureurs au départ. Je suis toujours rès bien acceuilli par là-bas et je sais que je peux compter et m'appuyer sur pas mal de personnes. C'est important pour moi car comme vous le savez bien, j'attache beaucoup d'importance au côté humain des organisations.

Je suis plus dans l'affect que dans le bussiness. Le 1er mai enfin, j'étais donc à Baurech pour une manche du Trail Tour Départemental. C'est organisé par les Anonymes du Campus et si durant quelques années, on aura pu leur reprocher quelques soucis

au niveau du chrono, cette fois avec ProTiming, ils se sont enlevés une épine du pied. Cela s'est idéalemet déroulé et on a pu le constater, des records de participation ont été battus au passage !

En juin, je serai le 9 du côté d'Alzone dans l'Aude sur une épreuve organisée par des pompiers volontaires. J'en parle facilement car je suis très sensible à leur cause. La course sera parrainée par Vincent Etchebest cette année. Ensuite direction UTPMA puis

nocturne de Bouliac, chère à mon coeur, et puis n'oublions pas le 1er week-end de juillet, Espelette et ses crêtes. Gabi m'attend de pied fermer et il m'a rappelé d'ailleurs récemment que cette année, ce serait le cadre du critérium national des agents et professions

territoriaux. Cela promet donc d'ores et déjà de grands moments !!

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 20/05/2019 par Alain Letard

Archives - Administration

 

Elle !

Il se souvenait parfaitement de leur première rencontre. Cela remontait à un peu plus de dix ans, lors d’une de ses sorties en montagne. Le ciel était dégagé. Il était en forme. Il avait déjà couru

pendant quelques heures et dans une descente un peu technique, elle lui est apparue pour la première fois. Il essaya de la rattraper mais elle semblait tellement à l’aise, sautant d’un rocher à l’autre,

glissant presque au-dessus du sentier… Il prit quelques risques pour revenir à sa hauteur. Mais il sentit aussitôt que quelque chose venait de se produire. Que cette rencontre allait changer sa vie. Sur

le coup, il était tellement enivré par le moment qu’il en oublia même de lui demander comment elle s’appelait et s’ils allaient pouvoir se revoir…

Et pendant les jours qui suivirent, il revint au même endroit, il refit exactement la même sortie et rien n’arriva… Elle semblait avoir totalement disparu.

Il se dit qu’il avait peut-être rêvé et commença même à perdre espoir quand le miracle se produit à nouveau environ deux semaines plus tard. Ce n’était pas tout à fait au même endroit. Sur un sommet

cette fois, après une longue montée harassante, elle était là qui semblait l’attendre…

Il ouvrit grand les bras au ciel et ne put empêcher une larme de couler le long de sa joue. Il était tellement heureux de pouvoir la retrouver. Il sut alors qu’elle allait devenir une de ses amies les plus

proches. Quelqu’un sur qui il pourrait compter plus que quiconque. Il n’aurait jamais besoin d’échanger de mots entre eux pour se comprendre et pourtant elle arriverait si facilement à combler toute

une partie du vide qui sommeillait en lui depuis tant d’années….

 

Elle, elle s’appelait « liberté » !

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 20/05/2019 par Rémy Jegard

Archives - Administration