Derniers résultats: 10km de Talence

Dernières photos: Trail des Coteaux

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Le mélange des genres
Le mois d'août est le plus souvent synonyme de repos. j'en profite donc pour recharger les accus en vue d'un mois de septembre qui lui, s'annonce terriblement chargé. En effet, il sera du côté de Ceret, les 14 et 15 pour la traditionnelle et grandiose
Cérétane, puis à Argentat en Dordogne pour le X-trail les 20 et 21, puis encore à Montbron le 28 pour le TGC et encore un peu plus tard du côté de Verfeil pour le Cassoulet. Bref que des gros week-ends bien remplis. Pour autant, il est tout de même
allé sur quelques belles animations durant le mois d'août. A commencer bien sûr par la Feriascapade de Dax.
"Pour moi cette épreuve est un exemple car elle arrive à regrouper des coureurs qui viennent là pour jouer la qualification ou même essayer de battre un record et là on a souvent un plateau d'élites de très bonne qualité et puis des coureurs qui ne sont là que
pour l'ambiance et la fête et qui attendent aussi avec impatience le tirage au sort. Je crois que l'on peut vraiment féliciter Patrick Roumeau et toute son équipe car ils sont à la pointe de la recherche de tout ce qui fera la différence pour l'accueil des coureurs.
Et pourtant c'est de moins en moins évident avec une sécurité qui devient de plus en plus drastique. Ils ont par exemple mis des animations tous les deux kilomètres sur le parcours. Je pense que tout le monde a pu apprécier et quelque part, ça motive aussi
pour continuer. Mais bien sûr, ce qui est vraiment grandiose à Dax, c'est la remise des prix. Comme d'habitude, elle dure assez longtemps mais tout le monde reste car elle vaut le détout et il faut être présent pour recevoir son lot. Il y a bien sûr la fameuse Fiat
500, au volant de laquelle vous pourrez repartir tout de suite car elle est déjà assurée durant toute une année par un autre partenaire de l'épreuve, MMA, mais il y aussi plein de week-ends thalasso et de séjours à l'étranger à remporter. Je ne vois pas cela
ailleurs. Et puis cette Feriascapade fait aussi partie du challenge de la convivialité et à ce titre bon nombre des organsiateurs des autres courses font le déplacement.
Cette année, il y avait par exemple La Pastourelle, le Cassoulet, les marathons de Cheverny, Royan, Cognac et Blaye et aussi la Cérétane. Comme quoi à Dax, on se sent vraiment bien et on aime à y revenir ! Quelques jours après seulement, j'étais du côté du Porge.
Cette année, comme c'est une nouvelle équipe qui a repris les rênes, ils n'ont pas réussi à obtenir le label. Ils s'y sont pris un peu tard. Peut-être que c'est pour cela qu'il y a eu un peu moins de monde. En tout cas, ils vont tout faire pour de nouveau l'obtenir
en 2020. C'est une belle épreuve d'été, tournée vers le tourisme. C'est un Anglais par exemple qui l'emporte. Et puis le semi sert aussi de préparation pour le marathon du
Médoc non loin...
Ensuite nous sommes déjà en septembre. Le 7, j'étais à Salles. Là ils ont remplacé le fameux raid multisports par un enchaînement de trail, vélo sur route et trail. Les coureurs ont apprécié même si le canoë qui faisait l'attrait de l'épreuve sur
la rivière a un peu manqué. Jérôme Dumora aux commandes est déjà prêt à trouver de nouvelles choses pour l'an prochain.
Enfin, le 8 c'était Jonzac pour moi en Charentes avec les foulées nocturnes jonzacaises. C'est une épreuve très conviviale. Presque familiale même. Marie-Noëlle Pothet a su rendre sa course très attachante. On s'y sent
bien. On y est bien. Même si il est vrai, cela mériterait quelques coureurs de plus. Mais bon, il ne faut pas se cacher que c'est un week-end très chargé... comme d'ailleurs tous
ceux de septembre. C'est sûr !"

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 20/09/2019 par Alain Letard

Archives - Administration

 

Un peu d'humanité, un peu de GRP

J’ai vu des gars qui titubaient en arrivant sur un ravitaillement .

J’ai vu des grands gaillards qui pleuraient en serrant dans les bras leur enfant sur le parcours.

J’ai vu des traileurs exténués qui étaient prêts à tout pour quelques gorgées d’eau

J’ai vu des assistants qui priaient pour qu’il ne soit rien arriver à leur courageux héros

J’ai vu des corps complètement cramés et séchés

J’ai vu des regards si perdus et désespérés qu’on pouvait y lire toute la misère d’un monde

J’ai vu des femmes si courageuses et déterminées qu’on les sentait quasiment indestructibles

J’ai vu des empoignades et embrassades entre des personnes qui ne se connaissaient pas quelques minutes plus tôt

J’ai vu des amitiés naître et des histoires débuter

J’ai vu aussi tellement de choses dans les yeux de ceux qui passaient la ligne d’arrivée, tellement de fierté et de courage aussi dans ces brefs échanges une fois le graal atteint...

Que j’aurais pu rester des journées ainsi à regarder passer ce Grand Raid des Pyrénées.

Il y a un moment sur le sentier, entre souffrance et espérance, où tout devient possible, où l’on redevient humain aussi...

Oui c’est cela, un petit grain d’humanité... et tellement d’émotions ! Sans chichi et m’as-tu vu....

...et moi vraiment j’adore ça !

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 20/09/2019 par Remy Jegard

Archives - Administration